Accueil » Genève Ville » Thèmes

Nouvelles de la Magistrate

Nouvelles de la Magistrate

Les communications d'Esther Alder, notre Conseillère administrative en charge du Département de la cohésion sociale et de la solidarité.

Pour en savoir plus sur Esther Alder, cliquez sur ce lien

À mon grand soulagement, le budget est passé samedi dernier sans les coupes que la majorité de droite avait improvisées en commission des finances le 13 novembre et qui touchaient des éléments essentiels de la politique sociale de la Ville de Genève. Les Unités d'action communautaire (UAC) poursuivront leur travail de proximité, les lignes 31 (biens, services et marchandises) restent à un niveau viable et la Ville continue de disposer des moyens qui lui permettent d'intégrer l'Agenda 21 dans ses politiques publiques.
Je suis particulièrement reconnaissante envers celles et ceux d'entre vous qui se sont mobilisés aux côtés de nombreux acteurs pour le maintien d'une politique qui privilégie l'équilibre de la société sur la durée. Un grand merci aux conseillères et conseillers municipaux dont l'engagement a été exemplaire. Un repos de fin d'année est bien mérité.
Cependant, la préparation de ce budget ne s'est pas déroulée sans heurts et le climat tendu dans lequel il a été voté...
Ce week-end est un moment charnière pour la vie politique de la Ville de Genève. Le budget 2014 doit être voté alors qu’une courte majorité de droite menace de couper abruptement dans des prestations stabilisatrices pour l’économie et la cohésion sociale.
Il faut le répéter, la Ville de Genève est bien gérée et ses finances sont saines. Le budget connaît même un très léger surplus, alors que nous sommes dans un contexte de croissance de la population et que des investissements importants doivent être planifiés. Certes, même s’il a beaucoup diminué ces dernières années, l’endettement reste élevé, mais il n’a jamais été aussi bon marché ! De 61 millions de francs en 2007, les intérêts de la dette sont passés à 29 millions en 2012. En 2014, ils diminueront encore à 25,5 millions…
Il va de soi que les administrations doivent veiller à la bonne gestion des deniers publics. Sur le fonds, on peut aussi discuter de la pertinence de telle ou telle prestation en prenant en compte tous les...
Avec deux services sur six consacrés entièrement aux enfants, le Département de la Cohésion sociale et de la solidarité a une responsabilité particulière pour que les prestations qu'il leur offre répondent au mieux aux besoins. Or, si les efforts financiers sont considérables et les politiques d'envergure — nouvelles structures d'accueil de la petite enfance, aides financières aux familles, soutien accru envers le para- et le périscolaire, mise à disposition de ludothèques et de places de jeux aux normes dans chaque quartier, etc. ¬¬— il n'existe pas de politique de l'enfance formalisée. Aussi ai-je décidé de lancer le projet interdépartemental : « 2014, année de l'enfance : Grandir en ville ! »
La nouvelle Constitution genevoise entrée en vigueur cette année mentionne explicitement à son article 23 que « les droits fondamentaux de l'enfant doivent être respectés. » La Constitution fédérale et la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant viennent enrichir ce cadre juridique...
Comme l'année dernière, de nombreuses personnes sont à la merci des froids hivernaux dans notre cité ; dont des familles, dont des enfants. Leur nombre avait augmenté de manière alarmante l'hiver 2012-2013. Grâce à l'ouverture d'un deuxième abri de la Protection civile (PC), l'accueil a pu se renforcer et des personnes dans le besoin, sans distinction, ont pu maintenir une certaine dignité. L'abri de Richemont a pu compléter celui des Vollandes en 2012 pour donner aux familles un refuge à elles et accueillir les grands précaires. Dès demain, les deux abris continueront de jouer leur rôle.
Cependant, les capacités sont insuffisantes. La sécurité est difficile à garantir en cas de saturation. Les personnes ont besoin d'hygiène. Ces abris ne peuvent se substituer à une politique de prévention en amont. En effet, il s'agit d'une réponse à une situation d'urgence et d'éviter un drame humain dans nos rues cet hiver.
Les Assises de la précarité ont mis en avant des propositions pour des...
Les Assises de la précarité qui se sont déroulées jeudi et vendredi passés ont été particulièrement enrichissantes. Les participants ont identifié cinq problématiques: la montée des inégalités, la précarisation de l'emploi, l'augmentation des migrations, la saturation des services sociaux, et enfin le désarroi de la population qui se traduit, chez une partie de la population, par un repli sur soi, un besoin sécuritaire et une montée de l'intolérance. Chacune de ces problématiques a fait l'objet d'un travail en atelier et leur synthèse sera étudiée par mes services.
Je suis heureuse qu'autant d'acteurs et de personnalités se soient impliqués dans cette entreprise. C'est un succès en soit, car cela montre que la précarité est prise au sérieux. On ne se résout pas à la laisser s'aggraver et un réel effort est à l'œuvre pour l'endiguer.
Grâce aux Assises, certaines politiques ont été confirmées. Ainsi, comme l'a relevé Martine Kurth (Secrétaire générale chez ARTIAS-Association romande et...

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss