Accueil » Genève Ville » Thèmes » Nouvelles de la Magistrate
mardi, 11 juin 2019 17:29

Grève des femmes du 14 juin 2019 - Entre convictions et réalités

Chères Vertes,

Chers Verts,

Trois chiffres récents, pour rappeler ce pour quoi nous nous battons.

Trois chiffres actuels, pour expliquer pourquoi un maximum de femmes doit prendre part à la Grève de ce jeudi 14 juin.

Tout d’abord, ce sont 15% des travailleuses, en Suisse qui perdent leur emploi alors qu’elles prennent un congé maternité ! Un comble alors que la baisse de la  natalité inquiète de plus en plus dans notre pays.

Le bureau d’études de politique du travail et de politique sociale BASS a récemment dévoilé cette statistique affolante, selon laquelle une femme sur sept était contrainte à une pause forcée dans sa carrière professionnelle.

Un quart des personnes qui sont confrontées à cette situation sont victimes du manque de places en crèche. D’où l’effort conséquent que nous menons en Ville de Genève pour augmenter sans cesse le nombre de places dans les Structures d’accueil de la petite enfance (plus de 1'000 places créées depuis 2011).

Ensuite, les rentes LPP ont atteint CHF 3'278.- en moyenne pour les hommes contre 1’839 francs pour les femmes en 2015 en Suisse. Les versements en capital vont même au-delà du rapport  de deux pour un : CHF 210'000 francs.- chez les hommes et de CHF 93'000.-chez les femmes.

Des chiffres qui s’expliquent par des parcours professionnels plus chaotiques chez les femmes, du fait  d’interruptions temporaires ou de temps de travail partiel.

A l’heure actuelle, rien n’est fait pour remédier à ce décalage ; seul le 1er pilier – l’AVS – ne creuse pas  (trop) les inégalités entre les sexes. Le deuxième pilier devrait être réformé du fait des faibles rendements actuels et à venir ? Qu’il le soit également pour endiguer les différences crasses de traitement entre femmes et hommes !

Enfin, cette récente statistique selon laquelle une femme sur deux est harcelée dans les différents médias. Les cas sont rarement dénoncés en justice. L’omerta règne encore largement.

Avec, en toile de fond, 26 femmes qui meurent chaque année en Suisse, tuées par leur partenaire ; chaque jour, onze personnes, dont une très grande majorité de femmes ou de jeunes filles, victimes de violences sexuelles ; enfin, 27'000 enfants qui subissent les dommages collatéraux de ces agissements.

Le Département que je préside subventionne 78 Structures d’accueil de la petite enfance. En ce qui concerne la grève du 14 juin, nous avons écrit  aux comités qui les chapeautent pour leur annoncer que la Ville allait procéder de la même manière pour les employées des crèches, comme pour les collaboratrices de l’administration: à savoir, qu’il n’y aura pas de retenue de salaire pour celles qui participeront à la grève. 

Les parents ont été avertis ; cette journée ne leur sera pas facturée et les crèches, dans l’écrasante majorité, resteront fermées car les normes cantonales d’encadrement très strictes ne permettent quasiment pas d’ouvrir une quelconque structure.

Les choses sont différentes au sein du Groupement intercommunal pour l’animation parascolaire (GIAP) : les ratios d’encadrement seront plus élevés et par conséquent, les activités déployées moins nombreuses. Un accueil et un service minimum sont  donc garantis pour tout enfant qui se présentera au parascolaire le 14 juin. 

Là aussi, les parents ont été dûment avertis, selon le courrier que l’on trouve sur le site internet de l’institution.

A ce stade, une majorité de patrouilleuses scolaires sont annoncées présentes à leur poste. Les enjeux sécuritaires ont certainement pesé dans la balance. Il y va effectivement de la sécurité de l’enfant sur le chemin de l’école. Les personnes absentes ce jour-là seront remplacées par des agent-e-s de la police municipale.

L’égalité femme-homme est dans l’ADN des Verts. Nous sommes le seul parti à pratiquer la parité sur les listes électorales et nous sommes reconnus pour cela. Noms de rue, harcèlement, Conseils d’administration : dans tous ces domaines, nous avons été des  moteurs des changements en cours ! D’ailleurs, notre députation vient encore de faire adopter à l’unanimité du Grand Conseil une résolution demandant une prise en charge des frais médicaux lors de grossesses interrompues involontairement avant la 13ème semaine ! Poursuivons sur cette voie encourageante !

Je me réjouis de vous retrouver toutes et tous lors de la Grève des femmes.

Egalitairement vôtre,

Esther Alder

Les actualités de mon Département et les miennes sur ma page facebook (www.facebook.com/estheralder-solidaire)

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss