Actualités - Les Verts - Genève - Les Verts - Genève https://www.verts-ge.ch Sun, 18 Feb 2018 21:09:44 +0100 Joomla! - Open Source Content Management fr-fr En finir avec les réacteurs nucléaires de Bugey https://www.verts-ge.ch/signer/petitions/item/4618-en-finir-avec-les-reacteurs-nucleaires-de-bugey.html https://www.verts-ge.ch/signer/petitions/item/4618-en-finir-avec-les-reacteurs-nucleaires-de-bugey.html En finir avec les réacteurs nucléaires de Bugey

Après Tchernobyl et Fukushima, nous savons qu'il n'est plus possible d'affirmer que le nucléaire soit une industrie sûre. Nous savons aussi que les catastrophes nucléaires ont des effets extrêmement graves bien au-delà des 30 km et que cela peut arriver en France.
Alors, soutenons la démarche de 201 personnalités de la région Rhône-Alpes, signataires de la lettre ouverte demandant l'arrêt des réacteurs nucléaires du Bugey (Ain).

Merci de signer la pétition ICI

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Pétitions Thu, 15 Feb 2018 12:04:39 +0100
Les JVGe présentent le plus jeune candidat aux élections cantonales https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4615-les-jvge-presentent-le-plus-jeune-candidat-aux-elections-cantonales.html https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4615-les-jvge-presentent-le-plus-jeune-candidat-aux-elections-cantonales.html Les JVGe présentent le plus jeune candidat aux élections cantonales
Les Jeunes Vert-e-s Genève envoient 18 candidat-e-s sur la liste verte pour le Grand Conseil et se réjouissent de présenter le plus jeune candidat aux élections cantonales du 15 avril.
 
Les JVGe se félicitent de présenter, sur la liste n°2 – Les Verts, 18 candidat-e-s (10 femmes et 8 hommes) âgé-e-s de 18 à 31 ans. D’une moyenne d’âge de 24 ans et représentant près de 25% des candidatures vertes, ces 18 candidat-e-s symbolisent la jeunesse genevoise dans toute sa diversité. Les deux-tiers sont étudiant-e-s dans des domaines aussi variés que la psychologie, les soins infirmiers, les sciences de l’environnement, la communication, les lettres ou la physique. Le tiers restant est dans la vie active et exerce une profession dans les domaines de la santé, de la coopération internationale, des arts, du sport, de l’enseignement et de l’administration publique.
 
Les JVGe présentent également le plus jeune candidat aux élections cantonales du 15 avril prochain. Âgé de 18 ans, François Haas est étudiant au collège Mme de Staël et habite la commune de Plan-les-Ouates. Très impliqué au sein des JVGe et des Verts genevois, il prouve que l’engagement politique n’a pas d’âge.
 
Les JVGe sont heureuses et heureux de pouvoir présenter des candidat-e-s de qualité, engagé-e-s et impliqué-e-s dans de nombreuses associations. Cet engagement de la jeunesse verte est une force pour défendre et porter la voix et les intérêts de toute la jeunesse genevoise. Cette implication des Jeunes Vert-e-s sur la liste n°2 – Les Verts est aussi le résultat d’une vision claire des Verts genevois : la jeunesse doit être écoutée et représentée dans le monde politique de demain. Pour que le Grand Conseil élu le 15 avril représente davantage la population genevoise et porte la voix d’une Genève écologique, égalitaire et solitaire.
 
Vous pouvez retrouver l’ensemble des candidatures vertes à l’adresse suivante.
Pour plus d’informations: Valentin Dujoux, co-président des JVGe
Ivan Ardizzone, co-président des JVGe
François Haas, plus jeune candidat aux élections cantonales
]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Communiqués Fri, 09 Feb 2018 16:17:38 +0100
Pour une véritable empreinte égalitaire au Grand Conseil le 15 avril 2018! https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4612-pour-une-veritable-empreinte-egalitaire-au-grand-conseil-le-15-avril-2018.html https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4612-pour-une-veritable-empreinte-egalitaire-au-grand-conseil-le-15-avril-2018.html Pour une véritable empreinte égalitaire au Grand Conseil le 15 avril 2018!

A l’heure de la publication des listes aux élections cantonales 2018, les Verts présentent le plus grand nombre de candidates dans l’histoire politique du canton de Genève! Avec 37 candidates au Grand Conseil engagées et compétentes, les Verts envoient un signal clair au monde politique : nous devons en finir avec le plafond de verre qui empêche les femmes d’accéder à des postes clés dans tous les domaines de la société et en particulier au parlement. Que plus de 50% de la population soit seulement représentée par 26% de personnes au Grand Conseil est une aberration du passé. Voter pour la liste n°2 «Les Verts» le 15 avril prochain, c’est donner aux Genevois-e-s un parlement cantonal qui leur ressemble et qui rassemble.

Entre le dépôt de plusieurs textes au parlement et la prise en charge des frais de garde d’enfants en bas âge pour les membres du comité et les candidat-e-s, les Verts s’engagent concrètement pour l’égalité femmes-hommes. La représentation des femmes en politique est un combat très cher au parti. Alors que certains pays nordiques avoisinent les 40% de représentation féminine au parlement, seules 26% de femmes sont députées au Grand Conseil genevois. Les Verts sont déterminé-e-s à en finir avec ce vestige du passé en proposant une liste paritaire de 76 candidat-e-s au Grand Conseil dont 37 candidates, un nombre record dans l’histoire politique genevoise.

En présentant 37 candidates, les Verts genevois souhaitent briser le plafond de verre politique dont pâtit le canton de Genève. Mais, au-delà de ce chiffre record de candidat-e-s, ce sont bien les expériences et les compétences de ces personnes qui doivent être soulignées. D’origines et de milieux variés, occupant des professions très diverses, majoritairement très impliquées au sein de la société civile, les 37 candidates Vertes sont pleinement engagées pour une société plus inclusive, donnant une place à toutes et tous.

En matière d’égalité, le Grand Conseil n’est pas un miroir de la société genevoise. Mais sur bien d’autres critères également ! Actuellement, 2% des député-e-s ont moins de 30 ans ! Les Verts s’engagent pour la représentation des jeunes en politiques en présentant 18 candidat-e-s de moins de 30 ans (presque 25% de la liste !). Pour lutter contre la surreprésentation de certains métiers au Grand Conseil et de candidat-e-s lié-e-s à des lobbys économiques, les Verts proposent des candidat-e-s aux professions variées et pleinement engagé-e-s au sein de la société civile et le monde associatif. Voter la liste n°2 Les Verts le 15 avril prochain, c’est donner aux Genevois-e-s un parlement cantonal qui leur ressemble et qui rassemble.

Contacts 

Frédérique Perler, Vice-Présidente des Verts genevois et candidate au Grand Conseil, 076 693 58 76

Marjorie de Chastonay, Présidente des Verts Ville de Genève et candidate au Conseil d’Etat, 077 415 33 50

Anne Bonvin Bonfanti, Responsable du Groupe de travail Egalité et candidate au Grand Conseil, 079 277 52 29

Valentin Dujoux, co-président des Jeunes Vert-e-s et candidat au Grand Conseil, 079 338 49 35

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Communiqués Thu, 08 Feb 2018 15:28:05 +0100
« ÊTRE DIFFÉRENT, C’EST NORMAL ! » : LA FéGAPH FÊTE SES 20 ANS ! https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4611-etre-different-c-est-normal-la-fegaph-fete-ses-20-ans.html https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4611-etre-different-c-est-normal-la-fegaph-fete-ses-20-ans.html « ÊTRE DIFFÉRENT, C’EST NORMAL ! » : LA FéGAPH FÊTE SES 20 ANS !

Par Marjorie de Chastonay, candidate au Conseil d'Etat, conseillère municipale en ville de Genève, présidente des Verts ville et de la FéGAPH

FéGAPH, c’est la Fédération genevoise des associations de personnes handicapées et de leurs proches. Elle regroupe 19 associations genevoises. Elle est non subventionnée et souhaite le rester pour garantir son indépendance. La Fégaph s’engage qutodiennement pour promouvoir et défendre les droits des personnes vivant des situations de handicap.

Les objectifs de la journée du samedi 3 février, date des 20 ans de la Fégaph, sont multiples.

Tout d’abord, nous souhaitons promouvoir les droits des personnes en situation de handicap.

Ensuite, nous désirons amener le public à changer son regard sur les personnes en situation de handicap par des rencontres et des échanges.

Enfin, vous pourrez découvrir le travail de nos associations d’entraide.

Le Handicap est souvent inclus dans les thématiques social et/ou santé. Or, la thématique du handicap comporte de nombreux aspects transversaux. Aujourd’hui, il faut que Genève sorte de cette vision socio-sanitaire car le handicap englobe toute les politiques publiques.

Prendre en considération les personnes en situation de handicap, c’est considérer TOUTES les personnes vivant avec un handicap. A savoir, celles qui vivent en institution et celles qui vivent en-dehors des institutions. Ces dernières représentent 80% des personnes en situation de handicap, des plus jeunes aux plus âgées, des plus dépendantes aux plus autonomes.

Quelques chiffres à mettre en avant : entre 15,6% et 19,4% des personnes en situation de handicap vivent à Genève. Cela représente entre 64’000 et 80’000 personnes, sans compter le vieillissement de notre population, de notre société.

Je souhaite préciser que les thématiques défendues par la FéGAPH sont désormais clairement mises en avant dans les « Objectifs de développement durable - 17 objectifs pour transformer le monde » de l’ONU pour la période 2016-2030.

Cela m’amène aux points sur lesquels se penche la FéGAPH tels que :

  • 1) Garantir la jouissance EFFECTIVE des droits humains

Même si le cadre légal s’est récemment renforcé, même si ces personnes ont gagné en légitimité, sa MISE EN APPLICATION ne suit pas, malgré la nouvelle Constitution genevoise, malgré la Convention internationale des droits des personnes handicapées (2006) entrée en vigueur en Suisse en 2014, malgré la Lhand qui fête ses 20 ans.

De nombreuses adaptations doivent être accomplies et ne le seront pas par manque de volonté politique et de temps, à présent.

  • 2) Inclure les élèves en situation de handicap dans les cursus scolaires ET reconnaître leurs compétences dapprenants

Actuellement, le système genevois est un système ségrégatif et intégratif. Il n’est pas encore inclusif. Je rappelle que, selon de nombreuses études, l’inclusion d’élèves en situation de handicap ne péjore pas les apprentissages scolaires et sociaux des autres élèves. Bien au contraire, l’inclusion permet de développer des compétences de valorisation, de responsabilisation et d’autonomie qui font partie des compétences à acquérir à l’école. La formation des « éventuels » accompagnants est encore nécessaire et restreindre les effectifs au sein des classes aussi.

3) Assurer laccessibilité : LES accessiblités

En effet, le chantier est énorme pour les personnes en situation de handicap en termes d’accessibilité statique, dynamique, sociale, aux soins, scolaire, professionnelle, culturelle etc.

A ce titre, la FéGAPH a obtenu le prix G’innove 2017 de la Ville de Genève avec son projet inclusif afin d’établir un diagnostic et un état des lieux dans ces domaines. Le projet en cours est de grande ampleur puisqu’il permettra d’avoir une vision TRANSVERSALE des besoins et des solutions d’accessibilités.

4) Viser linclusion sociale, professionnelle et culturelle des personnes en situation de handicap

5) Faciliter la vie à domicile des personnes en situation de handicap tels quaugmenter le nombre de services résidentiels et de structures inter-générationnelles

6) Soutenir les proches aidants en leur octroyant un droit au répit et en soutenant les associations qui ont souvent limpression daccomplir le rôle du Conseil dEtat

Les proches aidants dans le mileu du handicap ont la double peine : non seulement, ils ont comme responsabilité d’accompagner une personne en situtation de handicap, mais en plus, ils doivent se battre via les associations pour la défense de leurs droits.

Discrimination, ségrégation, isolement social, formation, sensibilisation, information, accompagnement, etc. sont le pain quotidien des personnes en situation de handicap et de leurs proches.

Voilà, en résumé, de façon non exhaustive tous les sujets sur lesquels la FéGAPH s’engage. C’est TITANESQUE !

Elle s’engage via son bureau, son Conseil, ses associations et ses membres. A toutes et tous, un grand merci !

Enfin, pour nous, la priorité doit être donnée aux usagers que sont les personnes en situation de handicap. Ces personnes ou les associations qui les représentent doivent être consultées et sont représentatives du milieu.

Alors, pour que le handicap ne soit plus dans les divers, dans la petite actualité, nous continuerons à défendre ces droits fondamentaux bafoués tous les jours !

Aujourd’hui, c’est rien sur nous, sans nous ! La solution, c’est l’inclusion !

Être différent, c’est normal !

Discours prononcé lors de l’ouverture de la fête des 20 ans de la FéGAPH, le samedi 3 février 2018.

Marjorie de Chastonay, Présidente de la FéGAPH

https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4610#.WnoSMK7iaM8

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Communiqués Tue, 06 Feb 2018 21:46:14 +0100
Programme électoral - législature 2018-2023 https://www.verts-ge.ch/cantonales-2018/programme-electoral.html https://www.verts-ge.ch/cantonales-2018/programme-electoral.html Programme électoral - législature 2018-2023

Retrouvez ici le programme des Verts genevois pour la législature 2018-2023!

34 pages de programme à travers 18 thématiques illustrées par l'artiste Leyla Goormaghtigh et déclinées en priorités et en mesures concrètes.

De la mobilité à l'égalité, en passant par le logement, la société numérique, la fiscalité, l'enseignement, l'environnement ou encore l'intégration, les grands thèmes de notre société sont passés au crible des Verts genevois.

Un GRAND MERCI à nos groupes de travail, qui ont contribué activement à la réalisation de ce document.

 

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Communiqués Tue, 06 Feb 2018 21:32:50 +0100
Un salaire minimum pour vivre dignement https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4609-un-salaire-minimum-pour-vivre-dignement.html https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4609-un-salaire-minimum-pour-vivre-dignement.html

Présentation du projet de loi de l'Alternative "Pour l’instauration d’un salaire minimum de 23.- francs de l’heure"

Précarité et inégalités explosent à Genève

Alors que les salaires stagnent, le coût de la vie explose à Genève : les loyers augmentent, les primes d’assurance maladie prennent l’ascenseur (+ 165% en 20 ans). Un nombre croissant de familles basculent dans la pauvreté. « Alors que le 10% des salarié-e-s les mieux payés se partagent le 42% de la totalité de la masse salariale, le tiers (35%) des salarié-e-s doivent se contenter du 8% de la masse salariale », souligne Jocelyne Haller députée EàG. Pour pallier ces inégalités grandissantes, les responsables patronaux et la droite en appellent à la confiance dans le fonctionnement du « partenariat social ». En occultant que plus de la moitié des salarié-e-s du secteur privé ne sont protégés par aucune convention collective. La Suisse est ainsi le seul pays du G20 à ne disposer ni d'un salaire minimum, ni d'une couverture conventionnelle supérieure à 60%. Dans l’hôtellerie-restauration, par exemple, le salaire minimum s’établit en effet à 3417.- bruts mensuels.

Un changement de cap est nécessaire

Dans le Rapport sur la pauvreté (RD 1155) présenté en 2016, le Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS) indique que « l’accroissement des inégalités salariales (…), s’il devait se poursuivre, occasionnerait une augmentation du nombre de personnes se situant en dessous du seuil de risque de pauvreté, et probablement aussi des personnes ayant recours à des prestations sociales d’assistance. » Le rapport conclut « qu’en l’absence d’un changement de cap dans les politiques salariales, l’intervention de l’État pour remédier à la faiblesse des revenus du travail sera appelée à augmenter, faisant dans les faits peser sur les finances publiques une insuffisance découlant de l’évolution du marché du travail. » En prenant acte de ce rapport, les député-e-s ont reconnu ce problème. Il s’agit maintenant de passer à l’action…

Un salaire minimum pour lutter contre la précarité

« En rejetant les recours déposés par les patrons et les organisations économiques s’opposant à la mise en œuvre d’un salaire minimum dans le canton de Neuchâtel, le Tribunal fédéral (21 juillet 2017 - 2C 774/2014) ouvre donc la porte à l’instauration de salaires minimums au niveau cantonal », indique Cyril Mizrahi, député PS. Alors qu’un salaire minimum cantonal est entré en vigueur à Neuchâtel, son introduction est en discussion dans les cantons du Jura et du Tessin. « Introduire un salaire minimum de 23.- francs de l’heure à Genève, soit 4200.- francs par mois pour une personne travaillant 42 heures par semaine, permettrait de lutter contre les revenus inférieurs au revenu minimum d’aide sociale pour un travail à plein temps », insiste Jocelyne Haller. « Toute personne travaillant à 100% doit pouvoir vivre décemment. » L’introduction d’un tel salaire permettrait donc de réduire la facture sociale de l’Etat. Enfin, l'adoption d'un salaire minimum serait également une étape en direction de l'égalité femmes hommes. « Parmi les travailleurs-euses pauvres à Genève, une importante majorité est constituée de femmes », conclut Delphine Klopfenstein Broggini, députée verte. « Nombre d’entre elles travaillent à temps partiel et dans des secteurs précaires, tels que la vente de détail, le travail domestique ou l’hôtellerie-restauration... » Le salaire minimum, permet aussi de marquer un pas vers l’égalité salariale !

Personnes de contact :

Jocelyne Haller, députée EàG, auteure du projet de loi

Cyril Mizrahi, député PS, 079 412 21 80

Delphine Klopfenstein Broggini, députée verte, 076 445 61 06

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Communiqués Tue, 06 Feb 2018 17:44:09 +0100
De l’air, moins de bruit, les Verts à l’offensive https://www.verts-ge.ch/nos-idees/tribune-libre/item/4608-de-l-air-moins-de-bruit-les-verts-a-l-offensive.html https://www.verts-ge.ch/nos-idees/tribune-libre/item/4608-de-l-air-moins-de-bruit-les-verts-a-l-offensive.html De l’air, moins de bruit, les Verts à l’offensive

Par Yvan Rochat, Maire de Vernier et candidat au Conseil d'Etat

La législature qui se termine l’a démontré, la population genevoise subit toujours plus de pollution et de nuisance sans que cela n’émeuve ni la droite du Grand Conseil arc-boutée sur son productivisme, ni le Conseiller d’Etat en charge du DETA, Luc Barthassat, égaré dans les détails.

Face à ce fiasco, nous avons réagi en lançant notre initiative « De l’air, moins de bruit » et en adoptant un ambitieux volet environnemental dans le cadre de notre programme pour la législature 2018-2023.

La campagne électorale qui s’annonce doit nous permettre non seulement de maintenir au cœur des débats les questions environnementales mais également de modifier les rapports de force en faveur d’actions concrètes s’attaquant aux pollutions qui empoisonnent la qualité de vie des genevoises et des genevois.

En renforçant notre présence au Grand Conseil et au Conseil d’Etat nous permettrons la mise en œuvre d’actions concrètes s’attaquant aux causes réelles de la dégradation de notre environnement. Cela passera par une politique de mobilité ayant pour objectif le transfert vers les modes de transports les plus doux et les moins polluants, par un plan climat comportant des mesures réellement contraignantes et par un travail sur les grandes infrastructures (autoroutes, rails, aéroport) pour que celle-ci soient exemplaires dans la réduction des nuisances notamment celles liées au bruit.

Il n’y a aucun doute là-dessus, Genève ne peut plus se permettre de perdre une nouvelle législature et continuer de voir son cadre de vie se dégrader, c’est à nous, les Verts, de nous mobiliser et de faire en sorte que les années 2018-2023 soient celles de notre reconquête pour un environnement sain.

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Tribune libre Tue, 06 Feb 2018 11:09:04 +0100
Où résident les 76 candidat-e-s des Verts ? Découvrez la réponse sur la carte! https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4607-ou-resident-les-76-candidat-e-s-des-verts-decouvrez-la-reponse-sur-la-carte.html https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4607-ou-resident-les-76-candidat-e-s-des-verts-decouvrez-la-reponse-sur-la-carte.html

Découvrez les 76 candidat-e-s des Verts genevois sur la carte du canton de Genève. Près de la moitié des communes genevoises sont ainsi représentées sur la liste des Verts. 

Nota bene: Par souci de respect de la vie privée, les adresses exactes ne sont pas divulguées. 

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Communiqués Fri, 02 Feb 2018 14:26:15 +0100
Médias, agglo, santé, logements, études : grande diversité de sujets abordés au Grand Conseil https://www.verts-ge.ch/nos-idees/echos-du-grand-conseil/item/4605-medias-agglo-sante-logements-etudes-grande-diversite-de-sujets-abordes-au-grand-conseil.html https://www.verts-ge.ch/nos-idees/echos-du-grand-conseil/item/4605-medias-agglo-sante-logements-etudes-grande-diversite-de-sujets-abordes-au-grand-conseil.html Médias, agglo, santé, logements, études : grande diversité de sujets abordés au Grand Conseil

Retour sur la session du Grand Conseil des 25 et 26 janvier par Delphine Klopfenstein Broggini, Députée

Du vote du projet d’agglomération numéro 3, à l’initiative sur la caisse maladie publique renvoyée en commission,  en passant par le soutien à l’ATS, les Verts ont participé activement – en gagnant parfois ! – aux débats de cette session des 25 et 26 janvier 2018.

Projet de loi modifiant les indemnités et les aides financières - Pas de concurrence entre les prestations et les mécanismes salariaux. Ce texte demande que le Conseil d’Etat verse l’entier des anuités pour ne pas mettre certaines institutions en difficultés, notamment les EPI et les EMS. Malgré le coût de l’opération et face à l’incapacité du Conseil d’Etat à trouver des solutions, les Verts ont soutenu ce projet. Il a finalement été renvoyé en commission par une majorité de droite.

Initiative populaire constitutionnelle 165 "Pour une caisse d'assurance-maladie et accidents genevoise publique à but social" pour lutter contre l'augmentation des primes. Pour rappel, cette caisse aurait pour mission de garantir aux personnes domiciliées dans le canton une couverture des soins complète. Elle prendrait la forme d'un établissement public autonome, à l'instar des Services industriels de Genève ou des Transports publics genevois. La majorité du Grand Conseil a préféré renvoyer l’initiative en commission sociale. Les Verts ont toujours soutenu ce texte.

Bouquet de textes autour de la valeur locative des logements : la droite refuse l’augmentation de la valeur locative à travers trois textes déposés. Pour rappel la valeur locative est un dispositif qui vise à rétablir une certaine équité avec les locataires. Ces derniers, au contraire des propriétaires qui peuvent déduire de leurs impôts la dette contractée pour l'achat de leur logement, ne bénéficient d'aucun rabais pour leur loyer. Deux des textes sont acceptés car votés par la droite élargie et le projet de loi part en commission.

Les bâtiments d'Uni Bastions à Genève seront entièrement rénovés d'ici 2026. Le Grand Conseil a voté à l'unanimité un crédit d'investissement de 88,3 millions de francs ainsi qu'une subvention d'équipement de 4,2 millions.

Deux projets de loi déposés par les Verts sur les délais UNI HES/SO : alors que les textes avaient le soutien de la commission, la majorité du Grand Conseil a préféré les renvoyer en commission. Ces textes avaient été déposés suite au constat d’un dysfonctionnement dans le traitement des oppositions au sein des Hautes Ecoles et de l’Uni, car aucun délai de traitement  n’est à ce jour prévu, laissant les étudiant-e-s dans une incertitude inacceptable.

Rapport et résolution sur la politique régionale : c’était l’occasion pour les Verts de tirer à boulet rouge sur le Conseil d’Etat, et notamment sur Luc Barthassat en charge de la mobilité, dont l’inaction en matière d’investissement dans les transports a valu à Genève d’être lourdement sanctionné par Berne ; alors que les mesures d’urgence et les projets d’agglomération 1 et 2 avaient permis à Genève de décrocher 1,2 milliard de francs, c’est seulement 38 millions qui sont prévus pour Genève dans le projet d’agglo 3. Un amendement demandant au Conseil d’Etat de se retrousser les manches a donc été voté à une large majorité.

La motion pour un soutien de l’ATS a obtenu la majorité des voix du Parlement dont celles des Verts. En effet, le texte s’inscrit dans la droite ligne de ce que souhaitent les Verts, à savoir une pérennisation des médias comme service public, une indépendance face aux marchés et un traitement large, équilibré et objectif de l’actualité.

Durant les extraits, non satisfaits des rapports du Conseil d’Etat, peu contraignants et lacunaires, les Verts ont demandé un renvoi au Conseil d’Etat des rapports sur les motions concernant la gestion différenciée des déchets des entreprises et sur la sécurité sur le chemin de l’école. Pour rappel, ces deux textes avaient obtenu la quasi totalité des voix du parlement.

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Echos du Grand Conseil Tue, 30 Jan 2018 15:39:00 +0100
Primes d’assurance maladie : Au maximum 10% !!! https://www.verts-ge.ch/nos-idees/tribune-libre/item/4593-primes-d-assurance-maladie-au-maximum-10.html https://www.verts-ge.ch/nos-idees/tribune-libre/item/4593-primes-d-assurance-maladie-au-maximum-10.html Primes d’assurance maladie : Au maximum 10% !!!

Par Dominique Tinguely, Trésorier des Verts genevois et candidat au Grand Conseil en 2018

Saviez-vous que la Suisse est un des seuls pays européens où l’assurance maladie n’est pas calculée en fonction du revenu mais par « tête » ? Ainsi Daniel Vasella, ancien président de Novartis, rétribué à hauteur de 40 millions de francs en 2009, avait payé exactement la même prime d’assurance maladie de base que vous… Et depuis l’introduction de ce système en 1996, alors que les salaires ont progressé de 26%, la prime moyenne a bondi de près de 200% à Genève. Cela ne peut plus durer, c’est pourquoi les Verts genevois, avec l’Alternative, ont lancé l’initiative des 10%, qui vise à augmenter automatiquement les subsides d’assurance maladie, afin que les primes ne dépassent pas 10% du revenu des ménages. Ainsi une famille de deux adultes et deux enfants gagnant 7'500.- par mois ne paiera pas plus de 750.- mensuels de prime !

Il est primordial de faire aboutir cette initiative à Genève, où le sujet est extrêmement porteur auprès de la population. Nous devons signer et faire signer cette initiative en plus de notre initiative sur la qualité de l’air et le bruit. Une bonne astuce testée et qui fonctionne bien : proposer aux citoyen-ne-s de signer l’initiative des primes plafonnées à 10% du revenu et ensuite l’initiative sur la qualité de l’air pour rester en bonne santé !

Merci d'avance pour votre mobilisation et n'oubliez pas de faire signer l’initiative pour des primes d'assurance-maladie plafonnée à 10% du revenu sur chaque stand des Verts !

]]>
lesverts@antispam.ch (Administrator) Tribune libre Tue, 30 Jan 2018 09:40:35 +0100