Accueil » Nos idées

Communiqués

Communiqués

Les derniers communiqués de presse publiés par les Verts genevois.

Le Conseil d’Etat vient, dans le cadre de l’adoption du contrat de prestations entre l’Etat et les TPG 2011-2014, d’autoriser les TPG à augmenter leurs tarifs dès décembre 2010 de 6.6%.
Les Verts genevois sont opposés à cette hausse tarifaire qui est un signal négatif adressé aux usagers actuels et potentiels des transports publics genevois alors même qu’il est indispensable de convaincre le plus grand nombre d’abandonner son véhicule individuel motorisé. Les Verts genevois regrettent d’autant plus l’effet négatif de cette hausse qu’elle ne rapportera, finalement, aux caisses des TPG que 12 millions supplémentaires par année. Les Verts demandent au contraire la prise en charge de cette augmentation par une adaptation de la subvention allouée aux TPG.
Les Verts tiennent à rappeler que cette augmentation tarifaire a été décidée par le Conseil d’Etat, à majorité de droite, qui choisit ainsi de faire payer l’usager plutôt que d’adapter la subvention...

Signez le référendum contre un déclassement de Cherpines-Charrotons sans un bon projet
Réunis en Assemblée générale le 14 juin dernier, Les Verts genevois ont décidé, à l’unanimité, de soutenir le référendum qui sera lancé si le Grand Conseil accepte la loi de déclassement des zones «Les Cherpines» et «Les Charrotons».
L’Assemblée n’en est pas restée à cette opposition mais a également approuvé, à une très forte majorité, une résolution demandant, pour cette zone, le développement d’une proposition alternative d’urbanisation.
Yvan Rochat, président des Verts genevois, a jugé inacceptable la forme de ce projet de déclassement qui ne comprend aucune information précise sur l’urbanisation prévue, aucun engagement sur le nombre de logements à réaliser et aucun plan de quartier. Cette méthode de travail est inefficace et les oppositions programmées.
Au niveau de la commission d’aménagement du Grand Conseil, Anne Mahrer a rappelé que les Verts ont proposé de surseoir...

Le sommet de Copenhague sur le climat, qui s’est tenu au mois de décembre 2009, n’a pas réussi à fixer des objectifs contraignants aux Etats réunis en nombre. Cet échec est grave au vue de la situation du réchauffement climatique. Les enjeux écologiques restent en effet une problématique à traiter en première priorité, si l’on veut éviter les conséquences dramatiques pour la population mondiale d’une augmentation de 2°C de la température moyenne.
On ne peut plus attendre la conclusion d'accords internationaux pour agir. Les mesures concrètes permettant de diminuer les émissions de CO2 doivent de toute façon être mises en œuvre au niveau local par les régions et les villes. Ceci plus particulièrement dans les domaines du bâtiment, du trafic terrestre et aérien, ainsi que de l’électricité. Il faut donc agir localement sans attendre.
Alors que le Grand Conseil attend toujours le projet de loi du Conseil d’Etat sensé éviter la disparition au 31...
Une majorité de droite de l'Assemblée constituante genevoise a voté, le 25 mai dernier, contre l'égalité entre femmes et hommes, contre la protection face aux discriminations et contre le droit au logement, ainsi que contre divers autres droits sociaux.
La majorité de l'Assemblée constituante veut donc, pour une première Suisse, rédiger une Constitution cantonale sans y inscrire l'égalité entre femmes et hommes. C’est est première historique en Suisse. Le message donné aux Genevoises et Genevois est inacceptable : l'égalité entre femmes et hommes ne figurerait donc pas dans la Constitution cantonale genevoise, une telle régression est grave, lourde de sens et est un message terrible adressé à la population genevoise.
Aujourd'hui encore, les femmes sont victimes de violences domestiques, d'inégalités dans le monde du travail, dans la vie familiale, et le monde politique est toujours essentiellement masculin. Le message envoyé par la Constituante est une acceptation de fait des discriminations à l'égard...

Alors que les quatre fondations immobilières de droit public (FIDP) existant à Genève jouent un rôle social de proximité fondamental dans la politique du logement, le Conseiller d’Etat Mark MULLER veut les fusionner en une fondation unique, déconnectée des réalités sociales et entièrement sous sa coupe.
Or, plusieurs dizaines de citoyen-ne-s, politiques et représentant-e-s associatifs siègent actuellement dans les 4 fondations et y font un travail remarquable. Sous prétexte de soi-disant dysfonctionnements, évoqués dans la Tribune de Genève du 15 avril 2010, Mark MULLER veut que le logement social à Genève (6’500 logements!) soit géré en petit comité, par des personnes qu’il pourrait nommer à sa guise, excluant par-là tout contrôle démocratique sur ces institutions!
Cette main basse politique opérée sur le logement social est inacceptable. Elle remet en cause la volonté populaire qui avait clairement refusé la professionnalisation des conseils d’administration des...

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss