Accueil » Nos idées

Echos du Grand Conseil

Echos du Grand Conseil

Nous publions régulièrement, des informations sur les activités des élues et élus Verts au Grand Conseil genevois.

Alors que des centaines de villes en Europe et ailleurs  dans le monde se sont dotées sans attendre de systèmes de vélos en libre service, des députés PLR, UDC et MCG genevois remettent en question ce projet exemplaire, cofinancé par l'Etat, les communes et des privés. Alors que Genève a déjà 20 ans de retard en matière de mobilité douce, va-t-elle encore devoir attendre plusieurs années avant d'avoir ses Vélib’ ?
Le vote sur l’introduction des vélos en libre service à Genève pourra enfin avoir lieu ce jeudi au Grand Conseil. Les Socialistes et les Verts comptent sur le bon sens des députés et rappellent l’importance d’accepter ce projet de loi.
L’urgence d’introduire les vélos en libre service
Après de nombreux aléas dans l’administration, puis un retard orchestré par le député Pierre Weiss en rendant son rapport de majorité deux mois plus tard, il est temps aujourd’hui de donner le feu vert à : un projet d’envergure, puisqu’il prévoit la mise en service de près de...
jeudi, 24 janvier 2013 15:59

Pour une politique écologique

Pourrons-nous faire encore longtemps l’économie de débats sur le fondement de l’écologie politique des Verts et, notamment, sur la critique radicale de l’aliénation aux dogmes de la croissance et du consumérisme ? Actuellement, les Verts éprouvent de la difficulté à aborder les « sujets qui fâchent ». À ce titre, la démission du Conseiller municipal Julien Cart a interrogé passablement de membres et de sympathisants des Verts qui y ont vu le symptôme d’un malaise plus profond. Saisissons-nous de cet évènement qui met en exergue la nécessité d’ouvrir des espaces de débats permettant des discussions critiques de fond sur des enjeux concrets tels que les finances publiques et de l'attraction d'entreprises à Genève.
Les écologistes se sont depuis toujours manifestés comme des lanceurs d’alertes aux visions souvent jugées irréelles, utopiques et sans fondement. Lors de la campagne de 1974 en France, René Dumont, en avance sur son temps, surprend les Français en se montrant...
La grave pénurie de logements qui frappe Genève touche particulièrement les personnes en formation. Ce constat, partagé par l’ensemble des partis politiques au Grand Conseil, n’a pas empêché la majorité du parlement, le 29 novembre dernier, de refuser l’entrée en matière du projet de loi déposé par les Verts genevois et le Parti socialiste genevois, il y a quelques mois, proposant la création d’une fondation de droit public pour répondre à ce problème urgent.

« Nous avons besoin d’une véritable politique publique qui prenne acte des carences . Aujourd’hui, nous n’arrivons même plus à honorer les programmes Erasmus des Universités, sans parler des centaines de demandes de logement restées sans réponse», Christian Dandrès, député socialiste  
Les Verts genevois et le Parti socialiste genevois sont convaincus de la nécessité de mettre en place une véritable politique publique en faveur du logement des jeunes. Celle-ci doit passer notamment par la...
En octobre dernier, une majorité hétéroclite - PLR, UDC et MCG –refusait d’entrer en matière sur le budget 2013 et donc d’étudier le projet du Conseil d’Etat. Bien entendu, malgré les affirmations d’alors de ces partis, le délai imparti au Conseil d’Etat pour revoir son projet et au Grand Conseil pour l’étudier était bien trop court pour qu’un budget puisse être voté en décembre. Le Grand Conseil a donc voté l’instauration des 12èmes provisoires pour le budget 2013.
Il est malheureusement à craindre que le régime des 12èmes provisoires ne se limite pas au mois de janvier. En effet, le PLR multiplie les provocations et adopte une attitude peu propice à l’étude sereine d’un budget et à la formation d’une majorité pour le voter.
Devoir voter les 12èmes provisoires est un acte lourd de sens et dommageable tant pour l’image que donne le Parlement à la population, mais surtout pour l’action publique. De nombreuses politiques publiques ont besoin d’un budget pour...
Alors que des centaines de villes en Europe et ailleurs dans le monde se sont dotées sans attendre de systèmes de vélos en libre service, à Genève, on ose aujourd’hui faire attendre ce projet exemplaire, cofinancé par l'Etat, les communes et des privés.
Ce « on », c’est en fait un député. C’est le libéral Pierre Weiss, mauvais joueur contre tous, qui refuse de déposer son rapport de majorité, en mépris total de la démocratie parlementaire. Cette majorité, Pierre Weiss est en train de la perdre au Grand Conseil et ses alliés partisans dans plusieurs communes du canton, comme à Veyrier, l’isolent toujours plus en votant les uns après les autres pour le vélo en libre service dans leur municipalité. Sans parler de l’opinion publique acquise au projet et des genevois qui attendent impatiemment leur propre Vélib’.
Les Socialistes et les Verts dénoncent l’attitude du député Pierre Weiss prêt à bloquer un projet d’envergure, populaire,...

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss