Accueil » Nos idées

Echos du Grand Conseil

Echos du Grand Conseil

Nous publions régulièrement, des informations sur les activités des élues et élus Verts au Grand Conseil genevois.

Pour les Verts il s’agissait, avec le projet voté vendredi soir par le Grand Conseil, d’assurer la survie de la caisse de pension du personnel de l’Etat. La fusion et l’assainissement étaient inéluctables pour éviter la faillite de la CIA.
Un projet douloureux
Le projet voté par le parlement ne réjouit personne. Il est fort coûteux, tant pour les affiliés de la future caisse que pour les finances de l’Etat. Il prévoit en effet que l’Etat verse 800 millions de francs à la future caisse de prévoyance et 6 milliards au total ces quarante prochaines années. De leur côté, les collaborateurs voient leurs cotisations augmentées, leurs futures rentes diminuées et devront cotiser 40 ans et être âgés de 64 ans (61 ans pour les métiers à pénibilité physique) pour toucher une rente complète.  Ces sacrifices permettent cependant d’assurer aux employés de l’Etat de bonnes conditions de retraite. Ainsi, le plan de prévoyance en primauté de prestations est maintenu et la...
Alors que la densification progresse sur l’ensemble du territoire genevois et que les zones agricoles sont menacées de déclassement, les Verts répliquent et proposent une solution qui allie la protection de l’environnement et la promotion de la mobilité douce : le dépôt d’un projet de loi visant à augmenter la densité des zones industrielles.
Les surfaces libres en zones industrielles sont rares et cette pénurie d’espaces risque d’entraîner des déclassements pour répondre aux besoins de l’activité économique. Et c’est malheureusement la zone agricole qui est le plus exposée. Afin d’éviter cet impact négatif sur le territoire genevois, les Verts proposent, par le biais d’un projet de loi de densifier la zone industrielle.
 
Il s’agit de faire passer les zones industrielles d’un régime de zone 3 en régime de zone 2, ce qui permettrait, concrètement, de construire plus haut et de surélever les bâtiments existants. En effet, grâce à cette modification, il serait...
Les Verts genevois ont présenté ce mercredi 27 juin 2012 deux interpellations urgentes pour dénoncer la généralisation croissante de l’installation de climatisations de confort à Genève et s’assurer que le projet GENILAC (projet de climatisation du centre-ville par le lac) ne se transforme en véritable auto goal des économies d’électricité.
Les Verts se félicitent de l’annonce récente des SIG qui a montré que Genève a réussi entre 2008 et 2011 à diminuer la consommation électrique du canton de 0.1% alors que celle de la Suisse augmentait, durant la même période, de 2.2.%.
Mais il est un domaine où Genève doit faire nettement mieux et où on doit déplorer une certaine dérive. Il s’agit du secteur de la climatisation qui consomme, en effet, 10% de l’électricité du canton en été. Ceci alors même
que l’article 160E de notre Constitution stipule que «la conservation de l’énergie est obtenue notamment, dans le secteur immobilier, par la soumission...
La phase de consultation vient de se terminer. A l'issue de cette période, le
personnel de Merck Serono, représenté par le syndicat Unia, montre sa
détermination, sa force de proposition et fait preuve de créativité.
En effet, dans un premier temps, le personnel propose à l'entreprise des solutions
alternatives pour éviter la fermeture du site et dans un second temps, au cas où
celles-ci devaient ne pas être prises en considération, défend un scénario impliquant
une collaboration entre des acteurs privés et publics, notamment les universités de
la région et les hôpitaux pour créer un "Merck Serono Swiss Biotech Center of
Expertise" ou un "Geneva Biotech Cluster".
Lors de la session du Grand Conseil de cette semaine, les députations socialiste et
verte vont défendre les résolutions pour maintenir les emplois, ainsi que la présence
de l'industrie de la biotechnologie sur le canton de Genève. Elles inviteront le
Conseil d'Etat à se saisir de la marge d'action qu'il a pour la...
Discours du 1er mai 2012, vers le mémorial de la fusillade de 1932 à Plainpalais
Nous sommes ici dans un lieu symbolique, puisque en 1932, à quelques mètres d’ici, une manifestation antifasciste était réprimée dans le sang.
Aujourd’hui, on entend à nouveau des discours de haine visant à diviser les travailleurs et les travailleuses, qui partagent pourtant les mêmes intérêts. Certains abus commis par les entreprises, tels que la sous-enchère salariale, ne font que donner du grain à moudre à ces mouvements populistes. C’est une raison de plus pour y mettre fin et retrouver à Genève un climat de sérénité et non d’animosité anti-frontalière.
Pour mettre fin à ces abus, il faut renforcer le contrôle, notamment grâce à l’initiative déposée par les syndicats et soutenue par l’ensemble de la gauche, mais aussi généraliser les conventions collectives et dénoncer immédiatement toutes les irrégularités.
 
Ces thèmes ne sont pas traditionnellement identifiés aux Verts, que...

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss