Accueil » Nos idées » Echos du Grand Conseil
lundi, 20 mai 2019 16:37

La 2ème année de législature démarre avec une session patchwork : égalité, plastiques, asile, sans-abri, stationnement

 

Echo du Grand Conseil de la session des 14 et 15 mai 2019 par David Martin, député

Renouvellement du bureau

Cette session démarre par une étape protocolaire consacrée à l’élection du bureau du Grand Conseil. Jean Romain (PLR) cède sa place à Jean-Marie Voumard qui est « le premier MCG au perchoir » pour reprendre les mots de la Tribune. Jean Romain cite Montesquieu à diverses reprises, et notamment ainsi : « L’amour de la démocratie est celui de l'égalité. L'amour de la démocratie est encore l'amour de la frugalité. » Cette citation inspirera-t-elle les Verts décroissants et les PLR anti-dépenses pour trouver un jour un terrain d’entente pour mieux vivre avec notre chère et unique planète, sachant que nous en « consommons » 3 actuellement ?

Relevons également l’élection de François Lefort en tant que premier vice-président du bureau et celle de Eric Rossiaud au Conseil de la nouvelle Fondation PAV.

L’interdiction des plastiques à l’Etat attendra encore…

Nous avons présenté en urgence la motion d’Alessandra Oriolo (M 2552) qui demande au Conseil d’État d’interdire au sein de l’administration l’achat d’objets en plastique à usage unique. Cette motion s’inspire de la directive approuvée en décembre passé par le parlement européen prévoyant de supprimer 10 produits à usage unique qui représente 70 % de l’ensemble des déchets présents sur les plages et dans les mers européennes : les cotons-tiges, les assiettes, les couverts, les pailles, les agitateurs de boissons (touillettes), les bâtonnets pour ballons et leur dispositif de fixation, les produits contenant des plastiques oxodégradables (notamment les sacs et les emballages), les emballages en polystyrène expansé́ (gobelets et emballages de fast-foods). En Suisse c’est plus de 50 tonnes de déchets plastiques se retrouvent chaque année dans le lac Léman, et qui en altèrent la biodiversité́. Malgré un message d’accueil très favorable du Conseiller d’État Dal Busco en plénière, une courte majorité a préféré l’envoyer trainer dans les méandres des travaux de commission plutôt que de la voter sur le siège...

« Aujourd’hui, Mesdames les députées, Messieurs les députés, agir au niveau individuel c’est bien, mais ce n’est plus suffisant et nous avons d’une politique déterminée en matière de durabilité. Nous avons une responsabilité collective à assumer envers les générations futures. Chaque collectivité publique doit faire sa part (du colibri) et démontrer qu’elle peut être à la hauteur des enjeux. » Alessandra Oriolo

Signal positif à exactement 1 mois de la grève des femmes du 14 juin

Signal positif à exactement 1 mois de la grève du 14 juin, le Grand Conseil a accepté la pétition « Que la honte change de camp » (P2050-A). Cette pétition qui a recueilli près de 2000 signatures demande à l’État de s’engager activement pour prévenir et enrayer les violences sexuelles, liées au sexe, à l’identité de genre et à l’orientation sexuelles dans le monde professionnel (public et privé) mais aussi dans les écoles. Dans la même ligne, un projet de loi visant à inclure la prévention en matière d’égalité et de lutte contre les discriminations dans la mission du DIP a aussi été accepté le même soir (PL 12378, rapport de Marjorie de Chastonay).

"Cette pétition montre l'ampleur du champ de l'égalité et notre marge de progression pour réussir à l'atteindre dans tous les domaines du quotidien. Il s'agira, entre autres, à l'heure des budgets, d'apporter aux associations féminines genevoises le soutien qu'elles méritent." Delphine Klopfenstein Broggini

Le parlement a pris acte de la réponse du Conseil d’État à la motion à la motion Verte « pour une application digne et humaine de la politique d’asile » - signée par plusieurs partis et votée par une majorité du Grand Conseil en octobre 2018 - qui annonce « qu’il annonce avoir recréé une délégation à la migration et qu’il appliquera avec pragmatisme et compassion le nouveau droit fédéral dans le domaine de l’asile, entré en vigueur le 1er mars 2019 ». A l’heure où l’État lance la procédure d’approbation des plans du centre fédéral d’attente et de départ pour requérants d’asile (CFA) au Grand Saconnex, en s’asseyant littéralement sur une autre motion verte votée il y a 2 mois par une majorité du Grand Conseil, il y a de quoi se faire du souci ! (voir aussi le CP des Verts à ce sujet)

« Nous espérons que cette réponse sera suivie d’effets - à l’instar du canton de Bâle qui a eu le courage politique de s’opposer à certaines décisions d’applications absurdes d’un règlement totalement inhumain – et non d’une déclaration d’intention. » Frédérique Perler

Le dogmatisme politique fait du tort à un nouveau quartier de Genève

Une majorité du Grand Conseil (57 contre, 35 pour) a refusé un projet de loi (PL 12319) qui devait permettre à la Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l'habitat coopératif (FPLC) de vendre de façon exceptionnelle 50 PPE pour améliorer l’équilibre de mixité sociale et financier du quartier des Adrets. Ce nouveau quartier offrira 640 logements à côté de la gare de Lancy-Pont-Rouge, dont environ 80% sont des logements d’utilité publique (LUP) construits par des coopératives et des fondations publiques. Ce choix dogmatique du parlement péjorera l’équilibre du quartier et révèle le climat de défiance qui règne aujourd’hui dans notre parlement.

« Or on se retrouve aujourd’hui avec une alliance contre nature entre la gauche et le PLR, opposées sur le fond mais d’accord par dogmatisme ! Si notre parlement refuse ce PL, c’est une punition pour 50 familles qui ont déjà signé des promesses de ventes et qui ont certainement déjà choisi la couleur des catelles de leur salle de bain ! » David Martin

Des centaines de personnes sans-abri souffrent du manque d’hébergements d’urgence

Nous avons également traité une motion rose-verte intitulée « Un toit pour toutes et tous » (M 2214) qui demande au CE de soutenir et de compléter l’offre d’hébergement d’urgence pour les personnes sans abri (400 à 1000 personnes à Genève). Le Conseil d’État a répondu favorablement et annoncé la création d’une nouvelle base légale pour clarifier la répartition des tâches État-communes en la matière, ainsi que la parution d’un nouveau rapport sur la pauvreté à Genève. Après un parcours difficile bien symptomatique de notre Grand Conseil - dépôt en juin 2014, gel en 2016 en attendant les travaux sur le désenchevêtrèrent, refus en commission des affaires sociales (avec un rapport de majorité UDC accablant !) – elle est finalement votée « par les poils » en plénière grâce à un retournement du PDC.

« Les sans-abri n’ont toujours pas de perspective durable pour se sentir en sécurité durant la nuit. Chaque jour passé dans la rue éloigne d’autant la réinsertion. Cette motion donnera un signal politique très clair au CE lequel pourra agir avec efficacité. La refuser c’est se voiler la face, c’est accepter que des gens dorment dehors, quitte à en mourir. » Frédérique Perler

Bientôt la fin des pro-voiture au parlement genevois ?

A 22h20, à la 8ème heure de session consacrée à l’élection du bureau, aux urgences et aux extraits, nous traitons UN point de notre ordre du jour ordinaire, en empoignant une thématique critique pour les Verts : celle du stationnement. Bonne nouvelle, notre parlement balaie un projet « pro voiture » émanant de l’UDC et du MCG qui visait à étendre à l’ensemble du canton le principe de compensation des places de parking supprimées sur la voie publique. Les Verts ont récemment déposé deux textes qui vont dans la direction opposée : un projet de loi qui vise justement à assouplir en faveur de la mobilité douce ce principe de compensation et une motion qui vise à favoriser l’habitat sans voiture dans les nouveaux quartiers. Le Conseil d’État salue la prise de conscience du parlement sur les nouvelles tendances des comportements de mobilité (lire à ce sujet TdG 16.5.19) : espérons que cela dure !

« Même les milieux immobiliers se plaignent d’avoir des taux de vacances importants dans leurs parkings ! Le vrai problème à Genève, c’est que le prix du macaron est trop bas, un des plus bas parmi les villes suisses. » Mathias Buschbeck

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss