Accueil » Nos idées » Echos du Grand Conseil
mardi, 09 juin 2020 15:00

Emotions et motions COVID-19

Echo du Grand Conseil par Marjorie de Chastonay, députée Verte

Deuxième session du Grand Conseil post-confinement au CICG afin de toujours et encore maintenir les distances physiques de précaution. La session s’est ouverte avec une profonde tristesse et un hommage suite à l’annonce du décès de Mme Anne-Marie von Arx-Vernon.  S’ensuivent d’autres hommages plus gais. Ceux de nos cher.e.s député.e.s, élu.e.s brillamment dans les exécutifs des communes de la Ville de Genève et de la Ville de Vernier : Frédérique Perler et Mathias Buschbeck. Yves de Matteis prononce le discours en l’honneur de Frédérique Perler, nouvelle Conseillère administrative et vice-présidente du gouvernement de la Ville de Genève : « Pour notre groupe, l’actuel et les groupes précédents, tu as toujours été une perle…et, en ce qui concerne les thématiques liées au social, une véritable référence faisant mentir l’adage selon lequel le parti écologiste n’est composé que d’ingénieur.e.s agronomes, ou de spécialistes de l’environnement ou de la mobilité douce. » Dilara Bayrak prononce le discours en l’honneur de Mathias Buschbeck, nouveau Conseiller administratif de la commune de Vernier : « Mathias, c’est deux bonnes décennies d’expérience politique menée avec une incomparable énergie, un débit de parole aussi rapide que saccadé et une rare ténacité. » Yvan Rochat, à qui il succède, n’était pas loin. Nous souhaitons à Mathias et Frédérique une belle suite de carrière politique Verte. Le caucus des Vert.e.s vit une série de rocades et bouleversements suite à la « vague verte » des dernières élections municipales 2020. Dès lors, Dilara Bayrak et Boris Calame prêtent serment et deviennent député.e.s. Puis, c’est au tour de Ruth Bänziger et de Didier Bonny de lever la main droite et de promettre. Ils sont nos deux nouveaux député.e.s suppléeant.e.s.

Il était attendu et il est arrivé : le fameux débat sur les mesures Covid-19 en matière de mobilité. Marjorie de Chastonay, nouvelle Présidente de la Commission des transports s’exprime au nom des Vert.e.s : « Le tout à la voiture est dépassé ! Il crée des dommages à l’environnement et à la santé. La pollution tue. » Elle rappelle également : « que les grandes communes genevoises, Vernier, Lancy, Meyrin, Carouge et Onex, ont elles aussi réclamé de tels aménagements et qu’une pétition d’Actif Trafic et de ProVélo en soutien aux nouveaux aménagements cyclables installés en Ville de Genève a recueilli 18'000 signatures. » Pour voir le discours complet, cliquez ici ainsi que dans cet article du Courrier.

Le PLR tient des discours d’arrière-garde, demandant des études et de la concertation malgré de nombreuses bases légales ancrées et plébiscitées par la population : l’initiative 144 en 2011, la Loi pour une mobilité cohérente et équilibrée (LMCE) votée à 68% en 2016 et dernièrement, en 2018, l’initiative vélo au niveau fédéral, acceptée par 83% des votant.e.s. Le MCG rajoute une couche en annonçant un coup de massue pour l’économie ; sans le savoir puisque l’essai vient de débuter. Et enfin l’UDC qui prétend que les bouchons créent la pollution. Alors que, selon Pierre Eckert : « la pollution engendrée par une voiture est directement proportionnelle à la distance parcourue et pas au temps où le moteur est enclenché. Pierre Eckert renchérit : « Une voiture qui ne pollue pas est celle qui reste au garage ! » La motion 2641 (MCG) et la résolution 918 (PLR) sont balayées. La résolution 921 (EAG) qui demande notamment une pérennisation des pistes cyclables est votée.

Durant cette session, des motions post-covid-19 et projets de loi ont fusé. Le PL 12725 permettant de répondre à l’urgence du droit à l’alimentation passe la rampe. Katia Leonelli défend ce projet de loi qui propose une somme de 5 millions CHF pour l’année 2020, crédit de fonctionnement unique, en faveur des personnes les plus démunies. Comme rapporté par le Courrier: « Si, comme l’ont relevé plusieurs orateurs, la population genevoise a réagi par la mobilisation et un grand élan de générosité, que les associations et la Ville ont offert leur aide ou leurs structures, «l’action du canton a jusqu’ici été quasi inexistante». L’Etat a même mis des bâtons dans les roues de la Caravane de solidarité » lors de ses premières distributions de nourriture, a rappelé la Verte Katia Leonelli. » Le projet de loi est voté par une majorité du parlement.

Toujours sur les mesures d’urgence post-covid-19, la majorité de droite du Grand Conseil a voté 16,8 millions pour le Salon de l’Auto pour assurer son avenir (PL 12705), mais elle ne votera malheureusement pas les 15 millions CHF pour l’aide d’urgence pour les travailleurs.ses les plus précaires, principalement des sans-papiers. Ce projet de loi du Conseil d’Etat (PL 12723) sur l’indemnisation pour perte de revenus liée aux mesures de lutte contre le coronavirus est renvoyé à la Commission des affaires sociales, en espérant qu’il soit sauvé…Il concerne : « Des femmes et des hommes qui travaillent comme intérimaires, temporaires, auxiliaires et précaires car souvent, ils et elles sont au noir. Une économie genevoise qui vit sur le dos de personnes, qui, du jour au lendemain, ont été remerciées, congédiées, sans aucune indemnité. Ces personnes se sont retrouvées sans aucun revenu. (…) De nombreuses associations se sont jointes à l’Appel lancé par la « Plateforme pour une sortie de crise sans exclusion » Il y a entre autres : CSP – Caritas Genève- OSEO – CCSI – CGAS – F-Information – etc. Aujourd’hui, une aide alimentaire ne suffira pas pour ces milliers de personnes qui font la queue tous les samedis aux Vernets. Si elles ne reçoivent pas d’indemnisation en urgence, elles devront peut-être abandonner leur logement, se précariser davantage pour tomber encore plus bas. Et après, qui les ramènera à la surface ? » réplique Marjorie de Chastonay.

Enfin, les Vert.e.s renverront une fois de plus le rapport du Conseil d’Etat concernant le centre fédéral d’attente et de départ à son expéditeur (M 2489-C), Marjorie de Chastonay : « Les Vertes et les Verts ne sont donc pas satisfaits des réponses et refuseront une nouvelle fois ce rapport ! Nous ne sommes pas convaincus par les informations complémentaires reçues et rappelons qu’en l’état un tel CFA (centre fédéral d’attente) est INNACCEPTABLE à Genève ! »

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss