Accueil » Nos idées

Tribune libre

Tribune libre

La parole aux Vert-e-s!

Par François Lefort, député
Une résolution verte demandant l’instauration de conditions-cadres minimales nationales dans l’agriculture a été renvoyée à l’Assemblée Fédérale le jeudi 27 mars 2014.
Quelle est la situation qui nécessite par cette résolution de relancer le débat sur les conditions-cadres minimales nationales dans l’agriculture
Ce sont d’abord les bas salaires pratiqués dans le secteur de l’agriculture ; mais surtout les fortes disparités cantonales entre salaires minimaux prévus dans les contrats-types de travail, disparités accrues par les fortes différences cantonales en matière d’horaire hebdomadaire de travail, ce qui pénalise les entreprises agricoles des cantons aux meilleurs contrat-types, tant du point de vue de leur compétitivité que de leur viabilité, ce qui finalement procure un avantage concurrentiel indu aux entreprises agricoles des cantons pratiquant les salaires minimaux les plus bas et les horaires les plus élevés.
Genève a les meilleures conditions cadres, ce...
Carte blanche à Robert Cramer, vice-président des Verts suisses et Conseiller aux Etats
Que l’initiative « Halte à la surpopulation – oui à la préservation durable des ressources naturelles » soit totalement inadéquate par rapport à son but affiché est facile à démontrer. On rappellera que le but de l’initiative est que la population résidant en Suisse ne dépasse pas un niveau qui soit compatible avec la préservation durable des ressources naturelles. Les mesures consistent à éviter que le solde migratoire soit supérieur à 0,2% par an et à financer, dans le cadre de la coopération internationale, des mesures de planification familiale. Ces mesures sont toutes deux largement inefficaces.
Si l’on considère que la population suisse est actuellement d’environ 8 millions de personnes et que l’empreinte écologique de notre pays, c’est-à-dire le nombre de planètes nécessaires si la consommation des résidents de la terre correspondait à celle de la Suisse, est de 3...
  Par Florian Irminger. Le tournant de la nouvelle constitution n’a pas encore frappé les esprits chargés de la protection de l’environnement à Genève. La nouvelle constitution donne en effet une double impulsion. D’abord, l’État doit de manière proactive développer son activité dans le cadre du développement durable. L’État doit ensuite lutter contre toute forme de pollution, en réaction donc à celle-ci. Vendredi14 mars, le taux de particules fines calculées dans l’air genevois a atteint les 80 PM10 (µg/m3). 50 est un seuil de tolérance et 75 le seuil d’alarme. La Mairie de Paris a annoncé dès jeudi 13 mars la gratuité des transports publics et dimanche 16 mars lePremier ministre de la République française a annoncé la limitation de la circulation automobile. C’est des mesures à court terme essentielles pour préserver la santé, tant que faire se peut.L’État est engagé dans la nouvelle constitution à mettre en...
Par François Lefort, député
Les actuels revêtements routiers à base de goudron sont polluants. L’abrasion et le lessivage des bitumes goudronneux relâchent des hydrocarbures polyaromatiques qui contaminent les cours d’eaux et les nappes phréatiques et ont un impact sur la biodiversité. Le transport de la matière première, la fabrication des bitumes conventionnels est aussi énergivore, sans oublier l’impact sur la santé des ouvriers lors de l’application du bitume.
Pour ces raisons plusieurs entreprises européennes du secteur pétrolier ont mené des recherches qui ont abouti à la production de revêtements routiers utilisant un liant végétal en substitution du bitume. Ces bitumes verts sont utilisés pour la construction et la réfection de routes, de places ou de pistes cyclables. Cette nouvelle technologie est disponible, les produits sont eux-mêmes disponibles et sont commercialisés pour des applications éprouvées, dans lesquelles ces matériaux ont...
vendredi, 07 mars 2014 17:00

Voiture: se débarrasser du poids mort!

Par Jean-Bernard Billeter   Henry Ford le signalait déjà il y a cent ans: "L'ennemi des véhicules autopropulsés, c'est l'excès de poids". Il ne voyait pas l'intérêt de gaspiller les matériaux et le carburant, d'imposer des efforts inutiles à la mécanique, il n'appréciait pas l'inélégance des solutions mal dimensionnées. "Le poids, c'est bon pour les rouleaux compresseurs", ajoutait-il.   Avec la crise climatique et les engagements internationaux sur la réduction des émissions de CO2, cette préoccupation redevient prioritaire. En effet, le poids est le principal facteur de consommation de carburant. Les fabricants le répètent d'ailleurs à l'envi et nous informent régulièrement des efforts consentis pour grappiller ici et là quelques kilos sur divers éléments de leurs modèles: coffres en matériaux composites, tôles en fibres de carbone, vitres amincies d'un millimètre grâce à verre securit innovant... Les fonds de...

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss