Accueil » Nos idées » Tribune libre
mardi, 16 septembre 2014 11:14

Des économies d'énergie en plus

Par François Lefort, Député Vert

Le chauffage et l’eau chaude engloutissent environ la moitié de l’énergie totale et les deux tiers de l’énergie fossile consommée dans le canton de Genève. Economiser sur cette consommation est une nécessité car l’énergie la plus propre et la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

Les décomptes individuels de frais de chauffage (DIFC) et les décomptes individuels de frais d’eau chaude (DIFEC) ont une  influence positive sur les comportements et les économies d’énergie produites ont été démontrées. Outre ces économies et la réduction de la pollution de l’air induite, l’équité dans les charges est aussi très appréciée des locataires, car la quantité d’eau chaude consommée ne dépend pas de l’enveloppe du bâtiment mais du comportement des consommateurs. Les habitants économes paient pour une minorité qui consomme énormément et n’est pas incitée à changer de comportement puisqu’ils paient les mêmes charges que les autres habitants plus économes. La majorité des locataires sera donc avantagée par l’installation des DIFEC, dont le principal effet attendu est une diminution de la consommation d’eau chaude,  donc des économies d’énergie importantes, et in fine une baisse des charges. Economiser de l’eau chaude représente aussi une économie d’eau, et donc une économie sur la production et distribution d’eau potable.  Le DIFC est aussi rentable même si l’immeuble est bien isolé, car la consommation d’énergie des bâtiments les mieux isolés dépend aussi en grande partie du comportement des utilisateurs.  Historiquement ces décomptes ont été recommandés, puis exigés par la Confédération mais il n’y a jamais eu de telle application à Genève. L’instauration de la taxe fédérale sur le CO2 aurait dû remettre DIFC et DIFEC à l’ordre du jour mais ce ne fut pas le cas.

Sans ces décomptes, les habitants de logements collectifs, 80% de la population genevoise, ne peuvent donc que subir le coût croissant de cette taxe répercuté sur leurs charges, puisque les comportements économes ne sont pas récompensés. Les DIFC et DIFEC sont pourtant obligatoires mais l’Etat n’a jamais cherché à les faire installer. La non-application de ces mesures obligatoires est une véritable incitation à ne pas tenir compte de la loi sur l’énergie. Les DIFC et DIFEC n’existent donc  quasiment pas à Genève, au contraire d’autres villes suisses. Nous proposons donc d’en forcer l’application en liant la délivrance de l’autorisation de construire à l’installation des DIFC et DIFEC lors de constructions,  rénovations ou transformations lourdes, sauf exceptions prévues. Ces deux mesures visent à récompenser les  comportements économes par des moyens peu onéreux mais producteurs d’importantes économies d’énergie.

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaires.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CH15 0839 0034 9879 1000 6
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutubeinstagramrss