header.jpg
Accueil » Nos idées » Tribune libre
mercredi, 12 avril 2017 14:31

Pourquoi les Verts se sont ralliés à Benoît Hamon

Par Nicolas Walder, Président des Verts genevois. Article paru dans la Tribune de Genève le 12 avril 2017.

Que peut dire le président des Verts genevois par rapport à l’élection présidentielle française, avec un propos qui dépasse les querelles sur des costumes à 15 000 euros ou l’émerveillement vis-à-vis d’un candidat venu de nulle part et donné favori avec un programme qui risque fort de mener nulle part?

D’abord que la décision du candidat d’Europe Ecologie – Les Verts (EELV) de se retirer au profit de celui du PS répond à un principe fondateur des Verts, qui consiste à faire passer nos projets avant les ambitions personnelles des élus. Je ne peux d’ailleurs que regretter que le nécessaire rassemblement des forces progressistes n’ait pas eu lieu.

Ensuite, que le programme de Benoît Hamon enrichi par Yannick Jadot, d’EELV, est le plus à même de permettre à la France de relever sereinement les défis majeurs qui attendent nos sociétés occidentales: changement climatique, sortie du nucléaire, inégalités sociales, transformation du travail salarié, révolutions technologiques, sortie de la société consumériste, désenchantement d’une part de plus en plus grande de la société, etc. Benoît Hamon, conseillé par l’économiste Thomas Piketty, apporte des réponses crédibles et durables aux défis de la France.

Outre l’instauration d’une assemblée de la zone euro composée de membres des parlements européens pour redonner plus de transparence aux décisions prises à Bruxelles, il défend le revenu de base inconditionnel (RBI) ainsi que la sortie du nucléaire et la lutte contre le réchauffement climatique, n’hésitant pas à s’engager à renoncer à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Il entend agir concrètement contre les disparités et la précarité, et affiche clairement une vision sociétale progressiste: accès à la PMA et mariage pour tous, légalisation des drogues douces, droit au suicide médicalement assisté, etc.

Enfin, il propose une refonte large de la démocratie française en soutenant la proportionnelle et la démocratie participative. En conclusion, son programme est solide, progressiste et sans concession. Il est très proche des orientations prises par les Verts genevois et plus largement par les Verts suisses, à l’instar des récentes votations sur le RBI, l’économie verte, la sortie du nucléaire ou encore les interventions de notre conseillère nationale Lisa Mazzone demandant la fiscalisation de l’intelligence artificielle (taxe robot) et le droit à la déconnexion.

Pour toutes ces raisons, si j’étais citoyen français, je voterais pour Benoît Hamon.

Les Verts genevois ?

Écologiquement cohérents, socialement engagés, globalement solidaire.

Lire la suite

Recevoir la newsletter ?

Nous contacter ?

14, rue des Voisins
case postale 345 - 1211 Genève 4

Tél. +41 22 800 38 48
E-mail : info(at)verts-ge.ch
CCP 12-1262-9
Parti écologiste genevois (Les Verts)
Formulaire email et plan d'accès

Rester connecté-e !

facebooktwitteryoutuberss